Extraction de rhizomes de fougères

Extraction de rhizomes de fougères

Chantier ONF

La fougère Aigle colonise rapidement le sous étage des forêts, surtout en milieu acide. Cette pression forte empêche la régénération naturelle des peuplements en place.

Les jeunes plants sont alors concurrencés de deux manières : 

> La concurrence aérienne :

- La forte densité des fougères empêche les graines d'atteindre le sol et de germer.

- Le peu de graines qui germent sont concurrencées en lumière et peu survivent.

- En juillet, la fougère s'écrase elle-même et donc les rares semis intallés.

> La concurrence racinaire :

- La fougère aigle possède un double système racinaire, ainsi ses rhizomes peuvent occuper 90% des 30 premiers cm du sol.

- Les semis luttent donc contre la densité de ces rhizomes, et ne peuvent puiser le peu d'eau restant.

Pour lutter contre la fougère et tenter de favoriser la régénération naturelle, l'Office Nationale des Forêts nous a confié l'extraction de ses rhizomes pour favoriser la régénération d'un peuplement de pins sylvestre. 

A l'aide d'une pelle équipée d'un râteau, nous pouvons décompacter le sol jusqu'à 40 cm de profondeur et extraire l'ensemble de cette énorme biomasse aérienne et souterraine.

Le pied des arbres n'est pas dégagé afin de pas endommager leur système racinaire. L'ensemble de la masse retirée est ensuite déposé en andains réguliers, qui après décomposition délimiteront les futurs cloisonnements d'exploitation.